Rencontre avec des bébés phoques à Abel Tasman National Park

Nous nous arrêtons à Marahau, dernier village de 300 âmes avant le parc, où nous sommes accueillis chez Ben et Lisa, un couple d’allemands qui a tout plaqué pour venir vivre au plus proche de la nature.

Et on peut dire qu’ils ont donné tout leur sens au mot hospitalité, nous sommes reçus comme des amis, avec petits déjeuners et dîners delicieux tous ensemble (avec un couple de canadiens). C’est le moment de tester notre anglais!

Nous partons ensuite explorer Abel Tasman National Park, le plus petit des 14 parcs de Nouvelle Zélande. Ouvert en 1942, il couvre 22350 hectares et longe la côte.

Nous partons en kayak pour la journée, et c’est sur l’île d’Adele que nous croisons plusieurs phoques posés sur les rochers. Et surtout un petit groupe d’une dizaine de bébés phoques nous tournent autour et jouent avec le kayak. Il y en a même un qui monte dessus!

C’est un moment magique et intense, on est totalement seuls avec la nature et sa faune.

Les oiseaux tout autour de nous poussent des cris qu’on n’a jamais entendu, on voit des hérons, des cormorans, des fous, des tuis (petits oiseaux noirs avec une plume blanche sur le torse et un cri très specifique) et des oyster catchers (noirs avec un long bec et des yeux rouges).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s