Le Mont Cook

Le seul endroit qui ne nous aura pas livré toute sa splendeur est le mont Cook, qui restera malheureusement caché dans les nuages pendant les 2 jours où nous logerons à ses pieds.

Mount Cook Village est un joli petit hameau qui ressemble un peu à une mini station de ski avec ses chalets et ses restaurants. Il nous faut quand même presque 6h depuis le glacier Franz Josef pour l’atteindre alors qu’à vol d’oiseau c’est la montagne juste derrière. Il nous faudra donc contourner les Southern Alps sur des routes aux paysages grandioses.

La seule chose à faire pendant ces jours de pluie intensive, et à défaut d’apercevoir la plus haute montagne de Nouvelle Zélande qui culmine à 3724m, c’est se rendre au centre Sir Edmond Hillary et en apprendre un peu plus sur l’histoire de la région au travers de divers petits films.

C’est donc Edmond Hillary qui a conquis le mont Cook et qui a été le premier homme en haut de l’Everest en 1953, son histoire est retracée dans un petit musée et on peut le voir aussi sur les billets de 5$.

Dans la mythologie polynésienne, les maoris baptisèrent le mont Cook Aoraki (le perceur de nuages), il est le plus puissant des fils du ciel (Raki) qui descendit embrasser sa mère (Papa).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s