Promenade dans la rainforest

C’est parti pour un petit tour dans la rainforest avec notre guide Paul et quelques gadzarts qu’on retrouve même au bout du monde (ils sont partout).

Nous partons vers 15h avec nos jumelles et nos chaussures de rando, premier stop pour observer des walabies sauvages et lécher des culs de fourmis. Oui oui vous avez bien lu.

La green ant est une espèce de fourmi toute vert pomme (comme son nom l’indique). On l’attrape par la tête et on lui lèche les fesses, c’est un peu bizarre sur le coup mais ça a un goût de citron épicé, c’est pas mal du tout.

Rassurez vous aucune fourmi n’a été blessée durant ce test culinaire. Elles sont juste reparties un peu baveuses. 😁

Les grands chefs s’en servent pour accompagner le saumon gravelax ou pour mettre dans certains cocktails à base de gin. A essayer 🤔

Vu de loin au large d’une petite mare, un platypus en anglais, soit un ornithorynque! C’est plus petit que ce qu’on peut imaginer, un adulte doit faire environ 50cm, et c’est tout mignon! Les photos bientôt, promis!

Voici les fig trees, qui ne sont en fait pas des arbres mais une espèce de lierre à liane qui grimpe sur les arbres, les recouvre et les étouffe. Les branches pendent ensuite jusqu’au sol recréant de nouvelles racines. C’est immense et très impressionnant, celui-ci a plus de 500 ans!

Cette petite poulette qui gratte la terre toute la journée est une espèce emblématique de l’Australie à cause notamment de la forme de sa queue qui se positionne à la verticale ce qui est assez rare pour les oiseaux. De plus, elle gratte la terre de manière à créer un tas d’humus pouvant faire 2m de diamètre et cache ses oeufs sous ce dôme qui sert d’incubateur, ce qui lui permet de ne pas avoir besoin de les couver.

Cette plante totalement banale à première vue est en fait une espèce d’ortie. Le venin sur ses feuilles est si fort, que si vous la touchez, elle peut vous provoquer un arrêt cardiaque. Sympa sympa tout ça…

Attention également au wait-a-while, petite liane issue d’une plante inoffensive quand on « la caresse dans le sens du poil », mais qui te stoppera net dans ta lancée sans hésiter à déchirer une partie de tes vêtements ou de ta chair si jamais elle se plante à contre sens de ton avancée…

Cet arbre n’arrive pas à faire monter ses branches suffisamment haut pour faire éclore ses fleurs parmi les milliers d’espèces qui se disputent la lumière dans la forêt tropicale. Pas grave, il a trouvé la solution de faire pousser ses fleurs directement depuis son tronc, et c’est plus facile à polleniser.

Ces arbres géants ont plus de 600 ans, ils ont du voir passer pas mal de monde.

Voici un kangourou tree, assez rare car assez timide, il vit dans les arbres et se sert de sa longue queue pour trouver son équilibre. Au sol il se déplace comme un kangourou. De visage, il ressemble un peu à un oppossum. Voici une maman avec son bébé dans sa poche qu’on a eu la chance de voir juste avant la tombée de la nuit.

Coucher de soleil sur les champs de canne à sucre.

Voici maintenant la balade de nuit dans la forêt tropicale. Je n’ai malheureusement pas pu tout prendre en photo car mon téléphone est assez limité de nuit, mais nous avons eu la chance d’observer une araignée blanche (de la taille d’une paume de main d’homme quand même) et différents opposums (vert et rouges) et espèces de kangourous, rats des bois, lézards et oiseaux de nuit…

Sans compter le ciel étoilé absolument époustouflant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s