Les vers luisants des grottes Waitomo

Une étape absolument inoubliable du voyage, c’est bien les Waitomo caves et leurs glowworms…

Imaginez un paysage très vallonné dont chaque vallon est le toit d’une grotte, il y en a plus de 500 dans les environs! Nous sommes dans le Waikato, au sud d’Hamilton.

Wai ça veut dire l’eau en maori et tomo c’est le trou d’une grotte, donc Waitomo c’est l’eau qui descend dans la grotte. Et c’est exactement ce qu’on va voir.

Nous visitons 2 grottes, la première à pieds ou nous observons d’immenses stalactites et même un squelette de moa.

Le moa? Une sorte d’oiseau énorme (un peu comme un kiwi géant ou un emeu), dépourvu d’ailes et pouvant penser jusqu’à 250kg et mesurer jusqu’à 3,6m, disparu depuis le XIIIeme siècle avec l’arrivée des maoris.

La deuxième grotte necessite des casques à lampe et nous embarquons à bord d’un bateau pneumatique guidé par une corde (et notre guide évidement).

Au bout de quelques minutes sur le bateau, le guide nous demande d’éteindre nos lampes frontales. Nous nous retrouvons donc dans une obscurité totale.

Et puis nos yeux commencent à s’habituer et là c’est incroyable… des milliers de vers luisants recouvrent le plafond et les parois de la grotte. Le bateau se déplace et nous découvrons une véritable voie lactée de points lumineux. A bord du bateau, on s’est tous tus, même les enfants, le spectacle est époustouflant…

Impossible évidement de prendre des photos ou de filmer avec mon portable, il ne voit rien! Alors j’ai mis 2 photos trouvées sur internet qui montre un peu la grandeur du spectacle.


Une fois éclairé, la bestiole est beaucoup moins jolie. On a affaire à une arachnocampa luminosa (ou ver luisant) à l’état larvaire.

La larve produit une lumière avec sa queue pour attirer des proies, elles sont alors piégées par un filament gluant qui pend de la larve. Cette dernière met 9 mois à se transformer en chrysalide, puis en moucheron et perd alors sa capacité à faire de la lumière. Elle vivra 2 mois en temps que moucheron, le temps de s’accoupler et le cycle recommence.

Cette espèce de ver luisant vivant dans des grottes ne se trouve qu’en Nouvelle Zélande.

On voit ici les filaments qui pendent des larves

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s