Rotorua : geysers, boue et fumée (et lacs fluos)

« Mais c’est quoi cette odeur d’oeuf pourri? »

« Me dis pas que c’est les toilettes du camping car qui refoulent… »

(Ça nous est arrivé et faire la vidange à minuit sous la pluie ça renforce un couple 😁)

Non non, nous sommes juste arrivés à Rotorua, dans la Bay of Plenty, une ville à la forte activité géothermique dont chaque petite fumerole sent très fort le soufre.

Et de la fumée il y en a…

C’est ici qu’on se rend compte vraiment que la Nouvelle Zélande est placée à cheval sur les plaques tectoniques Australienne et du Pacifique. Cette dernière passe sous la plaque Australienne à une vitesse de 4cm par an, ce qui génère énormément d’activité dans le sol.

On verra donc des piscines de boue qui glougloutent et peuvent atteindre les 90 degrés.

Le geyser Pohutu s’élève à plus de 30m au dessus du sol.

Et sinon des trous fument de partout. On peut reconnaître leurs composition grâce à leurs couleurs, parfois une véritable palette d’artiste (jaune, rouge, violet, bleu ou vert).

La Champagne pool est une immense piscine où on retrouve justement toutes ces couleurs. L’eau peut attendre 300 degrés en sortant à cause de la pression intérieure, puis elle redescend entre 60 et 90 degrés au contact de l’air.

La végétation n’est pas épargnée par cette activité, et une algue se développe sur les arbres se nourrissant de la chlorophylle et la transformant en cette matière orange presque lumineuse.

Ici il fait froid et le temps est capricieux avec toute cette vapeur d’eau.

Ce lac n’est pas rempli de kryptonite ou de produits chimiques, c’est juste une accumulation de soufre qui le rend extrêmement acide et fluo du coup… bon on s’y baignerait pas non plus puisqu’il s’appelle le bain du diable…

Non loin de là, il y a les Huka falls, impressionnantes chutes d’eau de 11m de haut et 15 de large, au débit très élevé. Elles font partie du fleuve Waikapo, qui se jette dans le lac Taupo.

Je n’ai pas de photos de ce moment là, mais nous iront ensuite tester les sources chaudes directement dans le polynesian SPA, un endroit aménagé qui utilise l’eau chauffée naturellement. On commencera par la piscine à 36 degrés pour finir dans celle à 42 en 5 étapes. Et on essayera aussi la piscine acide au soufre (bien moins jaune que la piscine du diable heureusement) qui serait apparemment une cure de rajeunissement. Vous n’allez pas nous reconnaître en rentrant 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s