Le paradis blanc des Whitsunday islands

Nous retrouvons Devina, Antoine et leurs amis français qui vivent à Sydney : Laura, Medric, Laurane, Simon et les italiens Giulia et Paolo. On embarque tous à bord de l’Eureka, un joli voilier sur lequel nous resterons 3 jours.

Direction les Whitsunday islands, 72 îles, vestiges d’une chaîne de montagne qui fut isolée du continent quand le niveau de la mer augmenta à la fin de l’ère glacière.

C’est le plus vaste regroupement d’îles des côtes australiennes, pour la plupart inhabitées, elles sont protégées par les parcs nationaux et situées à 60km de la grande barrière de corail.

Au programme : croisière, snorkeling mémorables où l’on croise des poissons de toutes les couleurs et des coraux énormes, apéros sur la plage (Sparkling et Moscato oblige), visite des îles Hook, Whitsunday, Hayman et Hamilton.

L’île Whitsunday est la plus grande et la plus populaire des îles du groupe avec 109km2 et un sommet à 438m d’où on peut découvrir point de vue absolument merveilleux sur la plage de 7km de Whiteheaven qui porte bien son nom.

Cette sublime plage possède un des sable les plus purs et des plus blancs au monde car il est composé à 98% de silice. Il est si fin qu’il n’emmagasine pas la chaleur, alors pas de problème de pieds brûlés quand on va se baigner, on a plutôt l’impression de marcher dans de la farine fraîche 😊

Depuis Tongue point, on aperçoit les lagunes turquoises et on voit l’eau monter entre les méandres qu’un serpent aborigène géant aurait laissés dans le sable…

En scrutant le large, on verra une baleine et son bébé qui nous offrirons un spectacle époustouflant tout en sauts et nageoires. Elles sont si proches qu’on distingue bien les stries sur leurs ventres et les geysers qu’elles recrachent en fumée fine qui se détache sur les masses sombres des îles. C’est très émouvant…

En photo ça ne rend malheureusement rien mais les images sont bien là dans nos têtes.

On aborde la plage avec le rafting à moteur pour un apéro au coucher du soleil.

Voici notre bâteau, les couchettes sont spartiates et l’intimité relative, mais on s’entend bien à force de jouer au loup-garou, alors tout se passe pour le mieux 😃

De retour à Airlie Beach, on profite de sa plage et ses baies mais aussi de la piscine de notre appartement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s