La cité impériale de Kyoto

De retour à Kyoto, nous partons en direction de son palais impérial, le Kyoto Gosho, qui servit de résidence officielle de l’Empereur jusqu’en 1868.

Depuis, le Gosho n’est plus qu’une résidence secondaire de la famille impériale mais est encore en service lors des couronnements.

Construit en 1789, il fut totalement reconstruit après un incendie en 1854, et se situe au milieu d’un parc de 84 ha.

Le palais est composé de plusieurs bâtiments : le Shinshinden (hall des cérémonies), le Hisahi (salle du trône) et de nombreuses salles d’attentes toutes parées de tatamis, portes coulissantes et fresques murales représentant cerisiers ou tigres selon le grade de la personne qui attend.

A l’extérieur, on voit les appartements de l’Empereur, de l’impératrice et des concubines, ainsi que les résidences des aristocrates et hauts fonctionnaires du gouvernement.

L’ambiance qui y règne, outre la chaleur cuisante et sans ombre de ses grandes allées de graviers, est un dépaysement total et une plongée dans le Japon des années 1800. On se croirait dans un film, et on s’attend presque à voir surgir quelque diplomate en kimonos d’un des recoins des salles d’attente, ouvertes et fraîches, affichant fièrement les couleurs de leurs tentures, sur lesquelles on croit distinguer un vieux sage ici ou un guerrier là.

Salles d’attente :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s